Plus d’un an après le début de la crise sanitaire, notre mode de consommation a évolué et a modifié notre usage du digital notamment dans nos interactions avec autrui. Contre toute attente, la seconde main a décidément réussi à accaparer des parts de marché dans divers domaines mais notamment celui de la consommation. Mode, art, technologie ou encore ameublement, le confinement a été un déclencheur pour une tendance qui ne s’affirmait que timidement, il y a encore quelques années.

De nombreuses études démontrent que depuis ce tournant majeur, les comportements en matière de consommation responsable touchent une nouvelle cible de consommateurs, les millenials et la génération Z.

Générations conscientes et engagées, ces derniers se sont laissé séduire par le principe de la seconde main en France, résultant par l’augmentation des achats et ventes de produits d’occasion sur les différentes marketplace présentes sur Internet.

​​La génération Z représente un tiers des acheteurs de la seconde main**. Intéressons-nous donc aujourd’hui à cette tendance.

logo sans fond origami marketplace

Millennials & Génération Z, qui sont-ils et pourquoi s’y intéresser

Le terme millenials est un anglicisme, plus communément connu sous le nom de “génération Y” du fait de l’observation d’une génération ultra connectée sur internet et plus particulièrement adepte aux nouvelles technologies.

En France, ils représentent environ 23 % de la population et à l’échelle mondiale, ils sont 32 %* baignés depuis leur plus tendre enfance par internet et par le digital, ils sont surnommés les Digital natives. De plus, toujours à l’affût de nouvelles choses, ils ne manquent pas une occasion de tester de nouvelles applications, de nouveaux réseaux sociaux et s’intéressent aux innovations digitales.

Il est possible que vous fassiez partie de cette catégorie de personnes née après 1995 (Génération Z) se démarquant notamment par leur maîtrise des nouvelles technologies.

Cette génération comprise entre 18 et 24 ans est d’ailleurs particulièrement sensible aux achats de seconde main. Ils sont près de deux sur trois à pratiquer l’achat dit de seconde-main ou d’occasion***.

Dans son rapport mondial sur l’avenir du commerce, Snapchat mentionne que plus de 4 consommateurs sur 10 ont déjà acheté des articles sur une plateforme de revente. Ils sont le même nombre à affirmer rechercher régulièrement des options de seconde main lors d’un achat important.

Il est donc primordial de prendre en compte ces chiffres démontrant que les millennials et la génération Z sont des cibles à privilégier dans votre stratégie de marketplace de seconde-main.

logo sans fond origami marketplace

Consommateurs de seconde main, le budget comme motivation principale ?

Nos observations montrent que l’envie des millennials à participer à l’économie circulaire – notamment en optant pour des achats de seconde main s’accentue de façon exponentielle. En effet, il est beaucoup plus simple aujourd’hui qu’auparavant de délaisser nos anciens objets préférés au travers des sites spécialisés.

Sur les 43% des français ayant déjà vendu un produit de seconde main sur une plateforme en ligne, s’ajoutent 25% qui souhaitent le faire pour se débarrasser de leurs anciens objets pour réduire leurs déchets***.

D’ailleurs, la crise sanitaire à été bénéfique aux changements d’habitudes, ceci amenant la génération z à adopter un mode de consommation bien plus responsable que celle de leurs aînés.

Même si à première vue, cette génération semble consommer plus d’articles d’occasion par anticipation des prix ou pour limiter le phénomène de fast fashion, la réalité est toute autre. Car c’est ici qu’entre en jeu la très forte conviction environnementale de ces jeunes consommateurs.

Les millennials ont depuis longtemps compris que le phénomène de mode fast fashion est l’un des secteurs les plus polluants au monde. Face à cette observation et soucieux de l’environnement, ces derniers ont de plus en plus tendance à acheter durable et de façon responsable.

Cette génération assouvit sa passion pour la mode au travers des plateformes de seconde main telles que Vinted. En réalisant des achats de seconde main, les objets bénéficient d’une seconde vie. Cette pratique bénéfique pour la planète évite l’émission de 200 kg de CO2 par personne et par an. Alors oui, il est bien possible de trouver un équilibre entre ses besoins et ses impacts environnementaux, et la gen z nous le montre.

C’est donc une génération de plus en plus tournée vers les plateformes de seconde main et ce phénomène ne cesse de croître depuis la tendance du vintage dans le prêt à porter. Ainsi, le marché de l’habillement d’occasion est passé de 11 à 33 milliards de dollars entre 2012 et 2020**.

logo sans fond origami marketplace

Marketplace, la solution écolonomique !

Face à la montée en puissance de la seconde main et notamment son succès auprès de la génération Z, le phénomène a dû se réinventer. Aujourd’hui, La Redoute a sorti sa marque de seconde main (La Reboucle), Vinted compte plus de 37 millions d’utilisateurs en janvier 2021 et Vestiaire Collective, emporte le marché de la seconde main dans le secteur du luxe.

Cette génération s’est donc tournée vers la consommation de marques de seconde main, celle-ci accélérée par la tendance du vintage.

Levi’s à quant à lui, a lancé Secondhand Levi. L’idée est de récupérer son jean, le laver et le remettre en état pour la revente, en échange d’un bon d’achat. C’est notamment grâce au digital que la seconde main est aujourd’hui un marché qui ne cesse de croître.Il est dit que la vente de fripes détrônera la fast-fashion d’ici 2028**.

Cette tendance fait d’autant plus parler d’elle grâce à l’essor de nombreuses plateformes digitales, qui offrent autant qu’aux acheteurs qu’aux vendeurs un échange direct et pour les particuliers, d’acheter et de vendre à d’autres particuliers.

logo sans fond origami marketplace

Le marché de la seconde main est donc en pleine croissance et a su trouver ses plus fidèles consommateurs : la génération Z ainsi que les millennials. Clientèle à priori difficile à appréhender, c’est aujourd’hui et notamment grâce au marché de la seconde-main un moyen pour les millennials et la génération z de consommer de manière responsable et écologique.

Bien plus qu’un simple phénomène de mode utilisé par les nouvelles générations, la seconde main est un marché plein de potentiel et qui a encore de belles années devant lui.

—–

VOUS SOUHAITEZ LANCER VOTRE MARKETPLACE ?

Une démonstration vaut mieux qu’un long discours. Découvrez les fonctionnalités Origami Marketplace appliquées à votre projet et projetez-vous dans votre future place de marché.