Le modèle marketplace est par bien des aspects, très différent du modèle e-commerce classique. Cette différence se fait ressentir lors de la sélection de sa solution technique de paiement aussi appelée PSP (Payment Service Provider) et de l’établissement de paiement (EP) qui gère les comptes de paiement. En effet, lors d’une transaction e-commerce classique, deux acteurs entrent en jeu : l’acheteur et le vendeur. Le modèle marketplace complexifie cette transaction en ajoutant un intermédiaire, le tiers de confiance. Ainsi, trois acteurs sont désormais présents lors d’un achat en ligne : l’acheteur, le vendeur et la place de marché via l’opérateur de marketplace. Cette singularité impacte les outils de paiement en ligne qui doivent désormais réaliser des opérations d’encaissement pour compte de tiers.

Afin de bien choisir sa solution de paiement au lancement de son projet, nous allons détailler les différences entre un paiement e-commerce classique et un paiement de type marketplace, présenter les différents acteurs sur le marché de l’encaissement en ligne ainsi que les spécificités à connaître afin de bien choisir son prestataire de paiement en fonction de ses besoins.

 

logo sans fond origami marketplace

 

Paiement sur site e-commerce et paiement sur marketplace, en quoi est-ce si différent ?

Pour bien comprendre le fonctionnement de ces deux modèles et faire la lumière sur les différentes typologies de solutions de paiement, nous allons présenter le point de vue d’un client souhaitant passer commande sur un site e-commerce et sur une place de marché.

Commande sur un site e-commerce classique

Le client passe commande en suivant un tunnel de commande classique. Après avoir sélectionné ses articles et validé son panier, il est redirigé vers une plateforme de paiement en ligne afin de finaliser l’achat. Le site e-commerce encaisse la totalité de la somme sur son compte bancaire et l’expédition est unique. Dans le cas d’un service après-vente, le client et le site vendeur se « confrontent » pour déterminer l’issue du litige.

Pour résumer :

  • Paiement sur plateforme de paiement en ligne type Stripe, Paypal ou Payzen
  • Vendeur unique
  • Expédition unique
  • Le montant de la vente est encaissé sur le compte bancaire du vendeur
  • En cas de SAV, le vendeur et l’acheteur règlent le litige en duo

Commande sur une marketplace

Le client passe commande en suivant un tunnel de commande élaboré. Après avoir sélectionné ses articles, il trouvera dans son panier le récapitulatif des articles, des vendeurs et des frais de ports inhérents à chaque article acheté. Puis il est redirigé vers une plateforme de paiement en ligne (PSP) afin de finaliser l’achat. La marketplace n’encaisse pas la totalité de la somme sur son compte bancaire et l’expédition est possiblement multiple. L’établissement de paiement (EP) est garant de la transaction. Dans le cas d’un service après-vente, une conversation tripartite est engagée entre le vendeur, l’acheteur et la marketplace où cette dernière est considérée comme tiers de confiance. Ainsi, le client et le vendeur sont assurés de régler le litige de manière sécurisée et juste. L’argent est ensuite versé sur le compte bancaire du vendeur et la marketplace touche sa commission.

Pour résumer :

  • Paiement auprès d’un établissement de paiement en ligne type Paysurf, Mangopay ou Lemonway
  • Vendeurs multiples
  • Expédition unique / expéditions multiples
  • Le montant de la vente transite sur un compte tiers
  • En cas de SAV, une conversation tripartite est engagée entre le vendeur, l’acheteur et la marketplace où cette dernière est considérée comme tiers de confiance

Finalement, la marketplace est un intermédiaire dans la transaction initiale acheteur/vendeur. Alors qu’elle se rémunère sur chaque transaction ou par abonnement, elle se doit de proposer un service de paiement sécurisé afin de rassurer à la fois les acheteurs et les vendeurs. Elle rassure les vendeurs en fournissant une solution de paiement sécurisée minimisant ainsi les risques de fraude ou les impayés. Elle rassure les acheteurs en garantissant une neutralité lors des services après-vente, une résolution juste du litige et la garantie de récupérer le montant dépensé en cas de litige en faveur du client.

logo sans fond origami marketplace

 

KYC, DSP2,… quelles sont les spécificités à connaître?

Outre la sécurisation du paiement, la marketplace est garante de la fiabilité de ses vendeurs. Une surveillance est donc nécessaire afin de prévenir la fraude ou le blanchiment d’argent, par exemple. C’est ici qu’entre en jeu la pratique du KYC ou Know your customer. Il s’agit d’un service de vérification proposé par l’établissement de paiement afin de valider la légitimité et le sérieux d’un vendeur. La collecte d’informations et documents légaux lors de l’inscription du vendeur permet de muscler l’identification des vendeurs et ainsi assurer une expérience client optimale sur la marketplace.

Ce service de vérification proposé par le PSP est un véritable gain de temps et un facteur de réassurance pour l’opérateur de marketplace.

Le prestataire de service de paiement offre donc de multiples garanties nécessaires au bon fonctionnement d’une marketplace.

 

Cependant, nous comprenons qu’il soit tentant de passer outre ce prestataire afin de faire des économies en proposant sa propre solution d’encaissement pour compte de tiers sur sa marketplace. Mais nous ne pouvons que vous conseiller de ne pas vous engager dans ces démarches complexes.

En effet, la nouvelle Directive sur les paiements de 2018 (DSP2) impose que l’organisme en charge de l’encaissement pour compte de tiers dispose d’un agrément délivré par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution). En quelques mots, cela signifie qu’il ne suffit pas de claquer des doigts pour proposer son propre service d’encaissement pour compte de tiers, car il s’agit d’une activité très réglementée.

La procédure est complexe et nécessite notamment de fournir les services de paiement suivants :

  • Acquisition d’ordres de paiements (article L.314-1 II 5° du CMF);
  • Encaissement pour le compte du vendeur (article L.314-1 II 7° du CMF);
  • Exécution de virements associés à un compte de paiement (article L.314-1 II 3° du CMF).

Une demande d’exemption d’agrément auprès de l’ACPR pourra toutefois être négociée pour une activité ou zone de chalandise très limitée, à titre exceptionnel.

Il est donc illégal pour une marketplace d’encaisser en propre les paiements de ses vendeurs, sans détenir l’agrément délivré par l’ACPR. S’agissant d’une procédure lourde, nous recommandons d’opter pour les services d’un prestataire de paiement agrée et spécialisé dans ce domaine.

logo sans fond origami marketplace

 

Quelles sont les solutions de paiement compatibles avec le modèle marketplace ?

De nombreuses solutions de paiement dédiées au modèle marketplace existent sur le marché, voici un aperçu des principaux acteurs :

Paysurf

  • Etablissement de paiement du CIC
  • Marketplace B2B ou B2C
  • DSP2, RGPD friendly

MangoPay

  • Paiement à l’international
  • 100% Marque blanche
  • DSP2, RGPD friendly

—-

LemonWay– 100% Marque blanche

Stripe Connect– Paiement à l’international – Suite d’applications de paiement

Braintree – Division de Paypal

Adyen – Solution de paiement internationale

logo sans fond origami marketplace

 

Comment bien choisir sa solution de paiement en fonction de ses besoins

« L’encaissement en ligne démarre par la mise en place d’une page web qui fait un lien sécurisé entre le site d’e-commerce et les banques impliquées dans le paiement. Au milieu, on retrouve un Payment Service Provider (PSP), qui exécute cette opération, appelée processing. » LSA – Solutions de paiement en ligne, qui fait quoi.

Il n’y a pas de « meilleure » solution, mais des solutions adaptées à différents projets. La phase de réflexion est donc primordiale avant de vous lancer. Posez les bonnes questions : Ma marketplace s’adresse t-elle à des clients particuliers, professionnels ou les deux ? Ai-je besoin d’une solution adaptée à l’international ? Quel type d’abonnement me conviendrait le mieux ? Quel est le panier moyen attendu sur la marketplace ? Quel système de commission ou abonnement utiliser pour amortir le coût du PSP ? Comment intégrer la solution sur la marketplace ?

—-

Vous hésitez encore ? C’est normal !

Toutes ces interrogations, nous les connaissons bien. L’équipe Origami saura vous orienter vers la solution de paiement la plus adaptée à votre projet, n’hésitez pas à nous contacter afin d’en savoir plus sur les opérations d’encaissement pour compte de tiers.

VOUS SOUHAITEZ LANCER VOTRE MARKETPLACE ?

Vous avez un projet de marketplace ? Découvrez notre solution de création de marketplace Origami !