Alexandre D., dirigeant d’un site de cadeaux originaux à succès décide avec ses associés, de devenir éditeur de place de marché avec Origami.

Il est de ces projets qui naissent d’opportunités, de prise de risque et d’un brin d’aventure…Origami Marketplace est de ceux-là. Quand Vincent, Julien et Alexandre s’aperçoivent du potentiel de leur solution développée à l’origine pour un projet « passion », ils prennent toute la mesure de l’Odyssée à venir : réorienter le business model, packager une solution logicielle B2B et se faire une place sur le marché de l’édition de marketplace.

 

  • Pouvez-vous nous présenter Comment Se Ruiner?

Comment Se Ruiner est une marketplace de cadeaux originaux sur laquelle il est possible de trouver des idées cadeaux sur différentes thématiques : cadeau de Noël, cadeau d’anniversaire, cadeau d’enterrement de vie de jeune fille, cadeau homme… pour ne citer que les plus recherchées. Son slogan « l’empire de la déconne et du cadeau original » résume assez bien l’objectif de cette place de marché. L’idée est de proposer – au travers de vendeurs partenaires – un catalogue de cadeaux tous plus insolites les uns que les autres pour pouvoir faire plaisir ou se faire plaisir.

Lancée en 2012 par trois geeks – moi inclus ! – (rires), l’idée originelle de la marketplace était de recenser les articles les plus fous, insolites et originaux du web afin de faciliter la recherche de cadeau sur internet.

Avec l’émergence de la génération Y, familiarisée en masse avec la culture du jeu vidéo, de l’informatique et des univers de fiction (Star Trek, Le Seigneur des Anneaux…), cette culture geek devient un phénomène de mode dans les années 2000. Né de l’imagination de jeunes ingénieurs, Comment Se Ruiner se tourne donc naturellement vers cette culture chère aux trois entrepreneurs.

  • Pourquoi avoir opté pour le modèle marketplace en 2012, dans un contexte plus axé sur les sites e-commerce ?

A l’époque, nous avons privilégié le modèle marketplace – qui était alors en plein essor – dans un objectif de se faciliter la vie, tout simplement. Nous voulions être libre de proposer des cadeaux qui sortent de l’ordinaire sur un site, sans devoir en gérer la logistique ! Ce métier – ndlr. celui de la logistique – étant très éloigné du notre, nous n’étions pas certains de pouvoir en saisir toutes les subtilités.

La marketplace nous a offert la possibilité de proposer un catalogue de plusieurs milliers de produits facilement, sans contrainte logistique, sans contrainte d’achat et sans contrainte de trésorerie.

Saviez-vous que le modèle marketplace a connu trois générations ? Nous évoluons actuellement dans la troisième génération. Les géants Amazon et CDiscount – notamment – forment la première génération apparue à la fin des 90’s et début des années 2000. La seconde génération de marketplace B2C est plus axée sur le service (Uber, Airbnb,…). C’est à ce moment-là que naît Comment Se Ruiner. La dernière génération dans laquelle nous évoluons se concentre sur les besoins B2B.

Comme l’a précisé Alexandre, le principal atout du modèle marketplace est sa gestion simplifiée. Les retailers, les centrales d’achat et/ou les pure players peuvent rapidement développer une nouvelle source de revenue sans contraintes. Les vendeurs tiers se chargent de l’approvisionnement des marchandises, de l’expédition et de la gestion des prix.

  • Comment est né Origami Marketplace ?

Origami est né du constat suivant : la solution de marketplace que nous avions développé pour Comment Se Ruiner n’avait rien à envier aux solutions proposées par les acteurs du marché de la marketplace.

Car nous avions bien évidemment cherché une solution clés-en-mains avant de développer la nôtre, mais les offres étaient peu nombreuses, coûteuses, longues à mettre en place et ne répondaient pas tout à fait à nos attentes. Nous étions trois ingénieurs de formation et ce projet « loisir » de marketplace d’idées cadeaux que nous souhaitions développer sur notre temps libre est vite devenu un véritable projet à temps plein, incubé à Euratechnologies.

Il fallait se rendre à l’évidence, le succès de la place de marché Commentseruiner.com n’était pas un hasard! Le coeur technique du site était fonctionnel, solide et pouvait tout à fait concurrencer les solutions déjà existantes sur le marché.

Il s’agissait donc d’une opportunité que nous avons décidé de saisir. Nous avons isolé le code afin de packager une offre de solution de marketplace modulable, clé-en-main et scalable pour les acteurs B2B, notamment.

 

Comment envisagez-vous Comment Se Ruiner et Origami Marketplace dans un an ?

Comment se ruiner est notre premier projet – pour ainsi dire notre bébé (rires) – c’est donc l’étendard de la société. S’agissant de notre première réalisation, il est important pour nous de toujours la développer afin de la mettre en avant auprès de nos clients Origami Marketplace. Elle nous a beaucoup appris sur le fonctionnement d’une marketplace B2C et nous la considérons toujours comme un laboratoire. En effet, c’est une marketplace sur laquelle nous pouvons faire des expériences sur des fonctionnalités, car elle dispose d’un bon traffic, d’une image de marque solide et d’un réseau de « ruinés » qui grandit de jours en jours.

Quant à Origami Marketplace, notre objectif est de devenir le leader de l’édition de marketplace B2B, dans un an j’imagine que nous aurons au moins triplé nos effectifs pour répondre aux besoins de nos clients en France mais aussi à l’International, nous aurons également lancé les services Origami Review et Origami Payment, deux grands projets avec beaucoup de potentiel.

———-

Comment Se Ruiner, en quelques chiffres :

  • Plus de 3 millions de pages vues en 2018
  • Près 6000 références sur le catalogue
  • 46 vendeurs sur la place de marché
  • Plus de 80 000 abonnés sur Facebook
  • Marketplace lancée en 2012

VOUS SOUHAITEZ LANCER VOTRE MARKETPLACE ?

Vous avez un projet de marketplace ? Découvrez notre solution de création de marketplace Origami !