Propice au déploiement rapide de nouvelles fonctionnalités ou services, la place de marché est un véritable terrain de jeu sur lequel il est facile de tester de nouvelles gammes de produits, de nouveaux services ou même prospecter de nouveaux pays ! Le modèle marketplace est – par nature – adapté à une stratégie d’extension que les adeptes de la matrice d’Ansoff connaissent bien. Dans un cadre professionnel, cette matrice est surtout utilisée par le responsable marketing ayant un objectif de croissance et de développement d’activité en misant sur une croissance par diversification.

Diversifier son catalogue et ses services en minimisant les risques liés à l’ajout de catégories ou zones géographiques tout en augmentant ses sources de revenus, c’est ce que propose le modèle marketplace.

 

logo sans fond origami marketplace

 

Diversifier son catalogue de produits et/ou services

Partons du constat qu’un site e-commerce confronté à des problématiques de stockage, de logistique et de besoin en fond de roulement aura des difficultés à enrichir son catalogue.

Contrairement à un site e-commerce classique, la marketplace s’appuie sur ses partenaires vendeurs pour gérer ces problématiques logistiques et financières. Ainsi, il est très aisé pour un opérateur de place de marché de trouver de nouveaux axes de développements et proposer une large gamme de produits sur la plateforme. C’est un point fondamental dans une dynamique de diversification.

Il devient donc très simple d’expérimenter de nouvelles gammes d’articles en prenant un risque très limité : celui d’intégrer de nouveaux vendeurs. Le système d’intégration par flux sur les places de marché (Shopping-feed, Beezup, Lengow, Google, Origami Vendor,…) offre toutefois une intégration rapide et simplifiée, qui minimise la prise de risques.

Finalement, il est possible d’envisager conserver une activité de vente en ligne propre et développer son catalogue avec des articles complémentaires vendus par différents vendeur. Ainsi, la marketplace s’assure de répondre à toutes les demandes clients grâce à un catalogue large sur lequel une commission est touchée lors de chaque vente, tout en conservant une marge importante sur les best-sellers.

 

logo sans fond origami marketplace

 

Minimiser les risques liés à l’ajout de catégories et/ou zones géographiques

Le PIM (Product Integration Manager) est un référentiel unique centralisé de toutes les données de descriptions des produits sur une marketplace. Il permet de répartir, harmoniser et catégoriser les données et renforce la stratégie d’acquisition de nouveaux vendeurs. C’est un véritable accélérateur de croissance permettant à l’opérateur de suivre l’évolution du catalogue. Doublé d’un dashboard personnalisé, il devient aisé de monitorer ses vendeurs et anticiper les dérives (expéditions tardives, notations sous la moyenne imposée, …).

Pourquoi se limiter à un pays quand on peut développer son activité à l’international ? C’est l’avantage indéniable du modèle marketplace : il est très aisé de le déployer à l’étranger.

Multi-Langues, multi-devises, multi-pays : la place de marché est une plateforme qui ne connaît pas de frontières.

Les vendeurs peuvent facilement s’inscrire et commencer à vendre dans le pays de leur choix, ainsi l’opérateur de marketplace peut partir à la conquête de clients au-delà des frontières de son pays, rapidement et sans contraintes.

Le marché en ligne transfrontalier en Europe représentait un chiffre d’affaires de 95 milliards d’euros en 2018. Cela correspond à une part transfrontalière de 22,8 % du total des ventes en ligne en Europe. Il est donc clair que les achats en ligne sont réalisés en majorité sur le territoire Français, cependant la tendance montre qu’une belle part de marché est à prendre sur le marché transfrontalier et étranger.

 

logo sans fond origami marketplace

Augmenter et diversifier ses sources de revenus

En 2019, la notion de service est au centre des attentions dans le monde du e-commerce. Ils ne sont pas forcément consacrés aux clients, mais peuvent également toucher les vendeurs sur les marketplace de services : conciergerie, assurance, transport… les services sont donc nombreux à s’ajouter à la liste des produits amenés à diversifier les sources de revenus et augmenter la marge de la plateforme.

L’exemple par excellence, est celui du géant Amazon et son service « expédié par Amazon », qui fait office de conciergerie pour ses vendeurs.

Bien entendu, la diversification du catalogue que nous avons abordé dans la première partie de cet article apportera son lot de services complémentaires.
Par exemple, une marketplace « produit » décide de lancer une nouvelle catégorie « jardinage », elle sera alors en mesure de proposer des services complémentaires aux articles de jardinage : réparation, location de matériel, tutoriels et conseils personnalisés,…

La marketplace est donc un outil très efficace afin d’explorer de nouveaux marchés qu’ils s’agisse de nouvelles offres de produits/services ou de nouvelles zones géographiques dans un objectif de booster et diversifier ses sources de revenus. Contrairement aux sites e-commerces, le modèle marketplace donc est plus adapté à une croissance par diversification tout en limitant les risques.

Source : https://ecommercenews.eu/23-of-ecommerce-in-europe-is-cross-border/

VOUS SOUHAITEZ LANCER VOTRE MARKETPLACE ?

Vous avez un projet de marketplace ? Découvrez notre solution de création de marketplace Origami !