La RSE devient ces dernières années, l’un des sujets abordés de plus en plus en entreprise quand il s’agit de s’insérer dans une démarche responsable. Il n’est donc pas anodin que ce terme puisse vous parler.

En 2020, la RSE était un domaine encore trop peu abordé par les entreprises par manque de compréhension des enjeux – si bien qu’aujourd’hui, 1 entreprise sur 3 ne possède pas encore de budget dédié à la RSE.*

Entre amélioration de la vie en entreprise, développement de pratiques écologiques et meilleure rentabilité, toutes les entreprises ont donc intérêt à mettre en place cette démarche. Focus sur ce concept réunissant les trois volets du développement durable.

logo sans fond origami marketplace

Les fondamentaux de la RSE en entreprise

La RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises), se définit comme la mise en pratique du développement durable à l’échelle d’une entreprise. Reposant sur 3 grands piliers (environnemental, social et économique), elle consiste à prendre des initiatives respectueuses de l’environnement et du développement durable. La RSE consiste également à intégrer les collaborateurs, les partenaires ainsi que les clients d’une entreprise dans cette démarche. Bref, vous l’avez compris, cette démarche implique de grands changements au sein des structures en entreprise.

De plus, la responsabilité sociétale des entreprises concerne toutes les typologies d’entreprise (TPE,PME, ou grande entreprises), peu importe le secteur d’activité. En effet, toutes les entreprises sont aujourd’hui concernées par les problématiques du développement durable et de la protection de l’environnement. La loi Pacte vient d’ailleurs incrémenter ces dires en citant que « toutes les entreprises françaises sans exception, doivent prendre en considération les enjeux environnementaux et sociaux dans la gestion de leurs activités ».

Concernant les volets sur lesquels les entreprises peuvent intégrer une démarche RSE, on retrouve les sept grands aspects inscrits à la norme ISO 26000 qui concernent :

  • La gouvernance de l’organisation
  • Les droits de l’Homme
  • Les relations et conditions de travail
  • L’environnement
  • La loyauté des pratiques
  • Les questions relatives aux consommateurs
  • Les communautés et le développement local

logo sans fond origami marketplace

Démarche RSE : comment la mettre en place dans vos structures ?

Bien que les bénéfices de la mise en place d’une telle démarche soient tout autant les uns que les autres attractifs, il n’en demeure pas moins qu’il faut toutefois passer par la case “mise en place” de cette dernière.

Afin de mettre en place une démarche RSE au sein de votre entreprise, vous devrez respecter une certaine rigueur et une méthodologie infaillible.

Comment mettre en place une stratégie RSE dans mon entreprise ?

  • Désigner votre chef de projet RSE

Avant toute chose, vous devrez nommer un responsable en interne, qui sera chargé de la partie RSE, mais vous pouvez totalement recruter un responsable RSE à temps plein.

Afin de trouver LE profil idéal, optez pour une personne motivée, sensible aux enjeux environnementaux et sociaux. Ce n’est cependant pas le seul point que vous devrez regarder. En effet, préférez une personne qui connaît bien les enjeux de votre entreprise et qui est à l’aise avec le management pour l’exécution de ce type de mission.

  • Réaliser un audit de l’existant

La seconde étape consiste à faire un audit de votre entreprise. Faites donc un audit de ce qui se fait dans les autres entreprises ou dans les entreprises concurrentes et un second audit mais cette fois-ci de ce qu’il se fait actuellement au sein de votre entreprise. À l’issue de cet audit, il sera donc important de communiquer sur le projet en interne et en externe afin de faciliter l’échange d’information entre vos collaborateurs, vos partenaires sociaux, et avec vos clients et fournisseurs.

  • Bâtir une stratégie solide et efficace

La troisième étape concerne la stratégie que vous voudrez adopter. Cela dépendra exclusivement des enjeux que votre entreprise souhaite porter en matière sociale et environnementale. Pour cette étape, veillez à prendre en compte vos forces et vos faiblesses de la façon la plus objective possible.

  • Mettre à exécution votre d’actions

Enfin, pour cette dernière étape de la mise en place d’une démarche RSE, vous devrez décliner votre stratégie au préalable construite sous forme d’un plan d’actions RSE. Votre chef de projet RSE devra être rattaché à chaque action validée qui pourra être classée par ordre d’importance et de priorité. Concernant l’élaboration de votre budget dédié, cela dépendra de l’enveloppe que vous déciderez d’allouer à cette démarche. Bien entendu, votre budget déterminera le rythme de déploiement de votre démarche RSE et le nombre d’actions qui pourront être menées à terme.

logo sans fond origami marketplace

Peut-on se passer de la RSE en entreprise aujourd’hui ?

D’après le baromètre de la RSE dévoilé par Carenews, une grande majorité des grands groupes et des ETI sont aujourd’hui très actifs sur l’ensemble des sujets RSE. Même constat pour les TPE et les PME, qui sont plus d’une sur trois à s’activer sur le sujet. Alors peut-on réellement s’en passer ?

Même s’il est aujourd’hui difficile de quantifier de façon précise les impacts d’une telle stratégie, il n’en demeure pas moins que la mise en place d’une démarche RSE au sein de votre entreprise permet de nombreux avantages. En premier lieu, s’impliquer dans une démarche RSE permet d’améliorer de manière considérable la performance globale de votre entreprise, notamment sur le long terme. Cette performance englobe tant les aspects financiers mais aussi extra-financiers, dont englobe la RSE.

Vous l’aurez compris, en mettant en place une stratégie RSE, votre entreprise fait preuve de résilience en s’adaptant sans cesse aux nouvelles contraintes et aux nouveaux défis environnementaux et sociaux actuels. Il est donc nécessaire pour les entreprises de prendre en compte son écosystème et les évolutions qu’il implique.

Quelques exemples d’entreprises qui ont en place une stratégie RSE efficace :

Exemple 1 : Shine la banque responsable
Dans le but d’agir en faveur du climat, elle communique régulièrement en toute transparence sur son site internet et son blog son bilan carbone. Elle propose de former ses salariés et sensibiliser ses clients aux enjeux du réchauffement climatique grâce à des ateliers. Et enfin elle s’engage à reverser 1 % de son chiffre d’affaires à des associations qui œuvrent pour la planète.

Exemple 2 : Ecosia
Le célèbre moteur de recherche reverse 80 % de ses bénéfices à des associations qui œuvrent au programme de reforestation. Ils publient également chaque mois sur leur blog leurs comptes mensuels pour être totalement transparents sur la gestion de leurs revenus et de leurs dépenses.

Il est désormais important de prendre en compte et de ne plus négliger la notion d’économie circulaire au sein des entreprises.

logo sans fond origami marketplace

Outre les bénéfices liés à la protection de l’environnement, la mise en place d’une démarche RSE dans les entreprises leur permet d’attirer de nouveaux collaborateurs et de fidéliser ceux déjà présents au sein de votre entreprise.

Chasseuse de nouveaux talents, la RSE permet aux entreprises de dénicher de nouveaux collaborateurs qui auront comme valeurs d’être associés à des marques dont l’image est positive et reconnue pour les valeurs morales qu’elles portent.

—–
| Origami Marketplace