Nouveau modèle économique, la notion d’économie circulaire est définie par le fait de produire des biens et des services de manière plus durable et plus verte, en limitant la consommation et le gaspillage de ressources. Cette nouvelle vision de l’économie nous fait revoir nos modes de production.

Appliqué au secteur du bâtiment et de la construction, quels sont dès lors les rôles et les enjeux de l’économie circulaire et du réemploi au sein du secteur du BTP ?

logo sans fond origami marketplace

L’économie circulaire, une rôle primordial dans la construction

Les acteurs de la construction et du bâtiment ont un rôle primordial à jouer dans la mise en place d’une certaine circularité des matériaux utilisés sur les chantiers. Ils sont responsables de centaines de tonnes de déchets produits et consomment également des matériaux pour la réalisation de leurs projets.

Premier consommateur de sable ainsi que de matières premières non renouvelables et second producteur de gaz à effet de serre, le BTP est fortement concerné par l’économie circulaire. Les émissions issues du bâtiment ont atteint leur niveau le plus élevé en 2019. Il devient donc impératif de procéder à des changements pour ralentir le réchauffement climatique et contribuer de manière significative aux objectifs de l’Accord de Paris. Face à l’urgence, cette industrie doit procéder à un changement radical afin de pouvoir respecter les nouvelles réglementations autour de la Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) ou encore la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC). Ces réglementations devraient réduire à long terme les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. L’objectif en Europe est d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Construire durablement devient donc le nouveau credo pour cette industrie. Cela nécessite d’anticiper les usages futurs et de prendre en compte les contraintes et les opportunités liées au cycle de vie des matériaux. Chacun des choix pris par les acteurs sont donc primordiaux et doivent avant tout penser dans ce sens au réemploi et au recyclage.

logo sans fond origami marketplace

Un double enjeu pour le secteur du BTP

La réglementation environnementale de 2020 inscrit une nouvelle manière de construire, compatible avec les objectifs climatiques cités précédemment. On pense notamment à des bâtiments plus sobres en matériaux, à faible consommation d’énergie et chauffés avec de l’énergie décarbonée.

Pour l’usage des bâtiments qui représente 80 millions de tonnes de CO2, l’objectif de réduction des émissions de la stratégie nationale bas-carbone (SNBC). À horizon 2030, l’objectif est de réduire les émissions de moitié pour atteindre 45 millions de tonnes de CO2. Pour 2050, l’objectif est de s’approcher au plus de la neutralité carbone. Ces objectifs visent à rompre avec la relative stabilité des émissions des bâtiments, qui n’avaient jusqu’ici que très peu baissé depuis les années 1990.

Bien plus qu’un bénéfice écologique pour le secteur, c’est aujourd’hui un bénéfice économique pour les acteurs – d’ailleurs la plateforme Waste Marketplace l’a bien compris. En proposant aux acteurs de la construction d’optimiser et simplifier la gestion de leurs déchets, cela permet une revalorisation de ces même déchets. Avec un chiffre d’affaires multiplié par deux chaque année et des taux de valorisation supérieurs à la moyenne du marché (80 % contre 50 % environ pour les déchets de chantier), cette marketplace s’impose aujourd’hui comme une vraie alternative aux grands acteurs du secteur.

logo sans fond origami marketplace

Vers le réemploi des déchets issus du BTP

Le réemploi permet de prolonger la durée de vie des matériaux, de réduire la production des déchets. L’objectif est de pouvoir participer à la notion de circularité dans tous les domaines. Il devient donc important pour le domaine du BTP de revaloriser les déchets produits issus de chantiers. Par ailleurs, les déchets issus de chantiers du BTP peuvent être recyclés de différentes manières. À cet effet, L’Union Européenne fixe à 70% les objectifs de valorisation des matières et déchets issus du BTP en vue du réemploi, recyclage ou autre valorisation. Cet objectif de valorisation des déchets doit permettre de réduire le recours aux ressources naturelles, et ainsi, les émissions de carbone qui sont aujourd’hui les principales causes du changement climatique.

De plus, l’impact des produits ou équipements de construction sont déterminés au cours d’une Analyse de

Cycle de Vie (AVC). Il s’agit d’une approche multicritère qui permet d’évaluer objectivement les impacts environnementaux d’un bâtiment.

Analyse cycle de vie d'un batimentCette démarche d’économie circulaire doit permettre de réduire les impacts environnementaux du bâtiment le long de leur cycle de vie.

logo sans fond origami marketplace

Afin de changer les modes de construction, il est important que les acteurs du bâtiment de se saisir de l’enjeu climatique. Il est donc nécessaire de revoir leurs modes de fonctionnement et penser davantage au réemploi des ressources afin de faire de cette industrie, une industrie circulaire. Aujourd’hui, des places de marché proposent même de simplifier la gestion des déchets produits dans le secteur du BTP et permettent ainsi une meilleure traçabilité de ces derniers.

—–

VOUS SOUHAITEZ LANCER VOTRE MARKETPLACE ?

Une démonstration vaut mieux qu’un long discours. Découvrez les fonctionnalités Origami Marketplace appliquées à votre projet et projetez-vous dans votre future place de marché.