EURÊKA !

Depuis quelques temps, vous travaillez sur un projet (personnel ou professionnel) et aujourd’hui, c’est l’illumination. Toutes les pièces s’assemblent et le projet est enfin paré au lancement. Inspiré par le succès des plus grands (Amazon, Airbnb, Vinted), vous êtes bien décidé(e) à lancer votre marketplace !
Mais si cela semble assez simple sur le papier, la réflexion et la mise en place d’un projet de ce type nécessite un processus de réflexion structuré. Dans un premier temps, assurez-vous que le projet soit réellement compatible avec le modèle marketplace, puis définissez votre business model et vos besoins fondamentaux… pour vous aider dans cette phase décisive, nous vous proposons cette checklist qui vous permettra de mieux définir votre projet et recevoir des conseils adaptés.
Prêt ? Partez !

logo sans fond origami marketplace

 

Mon idée est-elle compatible avec le modèle marketplace ?

Typologies de marketplace

Tout d’abord, il est important de définir le type de marketplace que je souhaite mettre en place. En effet, chaque typologie de marketplace a un fonctionnement, des spécificités ou des fonctionnalités bien particulières. Il me sera alors plus facile de déterminer les prochaines étapes de mon projet, si j’arrive à mettre un nom et des caractéristiques sur ma marketplace.

La marketplace B2B

elle s’adresse à des
professionnels
Amazon Business ou Retif en sont de parfaits exemples.

La marketplace B2C

elle s’adresse à des
professionnels pour des particuliers
Amazon ou CDiscount sont les précurseurs de ce modèle.

La marketplace C2C

elle s’adresse à des
particuliers pour des particuliers.
Favorisant l’économie collaborative, comme Vinted ou Airbnb.

Il est également important de déterminer si la marketplace dispose d’une offre de produits, de services ou les deux.

La marketplace de produits

elle concerne une gamme de
produits physiques
Ex : Vêtement de sport, ordinateur, salon de jardin.

La marketplace de services

elle concerne une gamme de
prestation de services
Ex : location de maison, service de jardinage ou formation.

La marketplace peut également répondre à une problématique métier, dont voici deux exemples :

La marketplace e-procurement

elle répond à une problématique de
digitalisation de centrale d’achat
Ex : Un grand groupe souhaite proposer une expérience d’achat optimale à ses acheteurs et fournisseurs.

La marketplace de réseau

elle répond à une problématique de
digitalisation d’un réseau commercial
Ex : un propriétaire de franchise souhaite faire bénéficier à ses franchisés d’un outil pensé pour leur faciliter le quotidien.

Fonctionnement de la marketplace

La marketplace dispose d’un statut d’intermédiaire entre les vendeurs/prestataires et les clients/utilisateurs. Son fonctionnement est donc très différent du modèle e-commerce que nous avons l’habitude d’utiliser au quotidien. Il est donc essentiel de vérifier que mon idée est bien adaptée au modèle marketplace et à son fonctionnement « atypique ».

Pas de gestion de stock

Recruter les vendeurs

Gestion marketing

Pas de limite géographique

La gestion du stock incombe au vendeur, ainsi que la livraison et les SAV. L’opérateur (vous) sera médiateur dans les échanges.

Les vendeurs sont garants de l’approvision du catalogue, il est important de bien les sélectionner en amont.

Vous pouvez alors vous concentrer sur le coeur de votre business, merchandising, SEO, communication, ergonomie…

Chaque vendeur livre une zone bien spécifique. Multipliez vos vendeurs à travers le monde pour couvrir une large zone.

Choisir le modèle marketplace, c’est bénéficier d’une liberté dont ne disposent pas tous les e-commerçants : la liberté de s’affranchir des achats, de la gestion d’un entrepôt, des livraisons et des litiges notamment. Mais là où le e-commerçant se rémunère communément à la marge, l’opérateur de marketplace dispose d’un modèle de rémunération spécifique et modulable, qu’il faudra définir avant le démarrage ou lancement du projet. C’est là qu’intervient la notion de business model.

logo sans fond origami marketplace

 

L’importance de mon business model

Il existe de nombreux modèles de rémunération pour les opérateurs de marketplace, mais nous allons nous concentrer sur les trois modèles les plus répandus.

La commissionsur les ventes

Le business model
le plus répandu dans l’univers des marketplaces B2C et B2B

Il s’agit d’une commission prise sur chaque commande effectuée sur la marketplace. Cette commission peut avoir plusieurs formes : un pourcentage sur la commande, un coût fixe, un pourcentage sur les produits sans frais de port…

L'abonnement mensuel ou annuel

Les vendeurs
paient un abonnement lors de l’inscription à la plateforme

Cela leur permet d’avoir accès à tout ou une partie des fonctionnalités de la marketplace. L’opérateur peut également proposer différents niveaux d’abonnements aux vendeurs avec toutes sortes d’options (exemple: des mises en avant)

Les frais de listing ou listing fees

L’opérateur de la marketplace
fait payer aux vendeurs le listing des produits/services

Ces frais peuvent dépendre de plusieurs critères, comme le tarif des offres, le temps de mise en ligne des offres. Il est également possible d’ajouter des options comme des mises en avants sur certaines pages de la marketplace.

Nous ne pouvons que vous conseiller de sélectionner le modèle de rémunération convenant le mieux au fonctionnement de votre marketplace.

❖ L’abonnement apportera un revenu lisse et régulier à l’opérateur de la marketplace (peu importe le nombre de commandes), mais il sera parfois plus difficile pour ce dernier de convaincre les vendeurs de payer de façon récurrente.

 Le listing fee sera avantageux pour le vendeur qui n’aura ainsi pas de récurrence de paiement, l’opérateur devra quant à lui jouer avec le volume d’ajout de produits et de services pour atteindre son seuil de rentabilité.

❖ La commission facilitera l’onboarding vendeur, car ce dernier se sentira plus en confiance (pas de vente = pas de prélèvement), l’opérateur devra adapter le montant de commission à l’article ou le service vendu.

logo sans fond origami marketplace

 

Définir mes besoins

Même si chaque marketplace est unique, il est intéressant de constater que certaines fonctionnalités sont communes à toutes les plateformes : le fonctionnement multi-vendeurs, multi-commandes, gestion du SAV tripartite, gestion des paiement par encaissement pour compte de tiers,…

Cependant, certaines fonctionnalités sont spécifiques à des typologies de marketplace.

Nous constatons par exemple, que la marketplace C2C aura besoin d’un compte vendeur/client accessible directement via le front-office et d’un porte-feuille acheteur/vendeur. Ex : Marie met en vente un t-shirt à 20 euros. Sur son wallet se trouve alors le montant de la vente moins la commission de la plateforme. Elle utilisera ce montant (partiellement ou en totalité) pour acheter une paire de ballerines d’occasion.

Toute marketplace

✓ Conversation tripartite
✓ Front UX friendly
✓ Front Responsive
✓ Front mobile first
✓ Gestion du paiement via PSP
✓ Multi-devises
✓ Transactions sécurisées
✓ Gestion du SAV et retours
✓ Gestion des avis
✓ Catalogue multi-offres
✓ Catalogue multi-vendeurs
✓ Moteur de recherche interne
✓ Gestion des bons de réduction
 Analyse des données / KPIs
 Automatisation des tâches (e-mails, sms, …)
 Gestion de la facturation
 Sécurité des données

Marketplace B2B

Liste « Toute Marketplace » +
✓ 
Connection à ERP existant
Connection à API existante
✓ Service d’Assurance-Crédit
✓ Sécurité achats grand-comptes
✓ Gestion de tarifs pros
✓ Back-office transporteurs
✓ Paiement différé

E-procurement

Liste « Toute marketplace » +
✓ 
Connexion ultra-sécurisé
✓ Accès sécurisé au catalogue
✓ Compte entreprise
✓ Compte multi-acheteurs
✓ Demande de devis
✓ Paiement différé
✓ Enveloppe acheteur

Marketplace C2C

Liste « Toute marketplace » +
✓ 
Back-Office sur le front-office
✓ Wallet acheteur/vendeur
✓ Service de conciergerie
✓ Service type Boxtal
✓ Service type Twilio

Il s’agit là d’une liste non-exhaustive, mais assez représentative des besoins rencontrés au lancement de chaque type de marketplace. Bien évidemment, comme chaque projet est unique, il faudra sélectionner les fonctionnalités et parfois même en ajouter ou développer qui ne sont pas sur la liste.

logo sans fond origami marketplace

 

Se renseigner sur les aspects juridiques

Nous le savons bien, cette partie n’est jamais la plus « fun » au lancement d’un nouveau projet, mais il s’agit cependant d’un passage obligé pour tout porteur de projet !

Notre conseil, sera bien évidemment de vous renseigner sur les lois en vigueur concernant le modèle marketplace. Commencez par les informations les plus généralistes pour enfin cibler des points qui concernent directement votre activité.

Voici quelques articles qui pourraient vous intéresser :

logo sans fond origami marketplace

 

Et le style dans tout ça ?

Parce que le design (et l’ergonomie) de ma place de marché est aussi important que son bon fonctionnement, il est indispensable de travailler sur ce point au même titre que sur mon business model !

La charte graphique

Logo, couleurs ou typographie. La charte graphique est la base de mon image de marque. Il sera ainsi plus aisé d’identifier ma marque et aussi de me différencier de la concurrence. Aidé d’un graphiste ou d’une agence, je vais ainsi concevoir une image qui me correspond et surtout à mon projet ! Bien évidemment – et si j’en ai les compétences – je pourrais m’occuper de cette tâche afin de réaliser des économies.

La ligne éditoriale

Il s’agit là de l’identité de mon site. Quelle en sera sa thématique ? Plutôt friperie vintage et décalée ou mise en relation de voyageurs à travers le monde ? Définir ma ligne éditoriale me permettra de ne jamais m’écarter de mon « sujet » et ainsi recruter les bons vendeurs ou prestataires de services. Si je dispose d’un blog, mes articles seront en relation directe avec cette thématique. Je pourrais alors garder le cap sur mes objectifs et mieux les atteindre !

Le design et l’ergonomie du site

C’est la partie qui concernera directement la solution que je vais sélectionner pour créer ma marketplace. En effet, dans le digital il ne faut jamais oublier que certaines normes existent et qu’il est important de les respecter pour assurer la pérennité de son business. Je pense notamment aux bonnes pratiques qui concernent le SEO (référencement naturel), à l’utilisation (UX friendly, mobile first) et au e-commerce (tunnel de conversion).

Designer un site de A à Z demandera des compétences en design, en ergonomie et en intégration et cela sera très probablement plus onéreux que passer par un CMS (type Prestashop ou Magento qui ont déjà fait leur preuves). Dans l’idéal, il est conseillé de demander l’avis à l’éditeur de marketplace afin de ne pas engager des frais non-indispensables.

logo sans fond origami marketplace

 

Bien démarrer son projet marketplace

Finalement, après avoir vérifié la compatibilité de mon idée avec le modèle marketplace, travaillé mon business model, déterminé mes besoins, vérifié l’actualité légale et enfin réfléchi au design de ma future plateforme, il ne me reste plus qu’à démarrer mon projet !

Choisir le bon outil

Bien évidemment, pour lancer une place de marché il me faudra trouver l’outil idéal : développement spécifique, éditeur de solution marketplace ou module dédié sur un CMS… des solutions existent et je dois bien étudier mon besoin afin de sélectionner la solution adaptée à mon projet.

Fédérer une communauté

Peu importe le contexte, fédérer une communauté autour d’un projet est un incontournable. En amont du projet, je peux créer un compte entreprise sur les réseaux sociaux que je trouve pertinent : Facebook, LinkedIn, Twitter, Pinterest,… j’aurais ainsi un bon aperçu de l’engouement autour de ma future marketplace.

Commencer à recruter mes vendeurs

Parce qu’il s’agit de la tâche la plus importante dans la mise en place d’une place de marché, je dois commencer à y réfléchir avant même le lancement du projet. Voici un article qui pourrait m’aider : Identifier et recruter ses vendeurs, le rituel de la marketplace.

Préparer son blog

Le blog est un outil à ne pas négliger, car il pourra m’aider à me référencer sur certains mots-clés et ainsi capter un trafic qualifié sur ma marketplace. La ligne éditoriale préalablement établie sera indispensable pour réaliser un planning éditorial. Ce planning sera le fil rouge de ma stratégie SEO et d’acquisition.

VOUS SOUHAITEZ LANCER VOTRE MARKETPLACE ?

Une démonstration vaut mieux qu’un long discours. Découvrez les fonctionnalités Origami Marketplace appliquées à votre projet et projetez-vous dans votre future place de marché.