Selon le dernier rapport e-commerce de la Fevad, « 35% des sites leaders vendent sur des marketplaces ». Ce phénomène profite aux grands comptes mais aussi aux PME et TPE. D’ailleurs, « pour 63% d’entre eux, les marketplaces représentent 10% de leur chiffre d’affaires ». La révolution numérique ainsi que la législation permettent de faire vivre les marketplaces. De plus, la conjoncture actuelle et le contexte sanitaire que nous connaissons encourage le modèle de la marketplace en France dans un objectif de soutenir l’économie locale avec la mise en avant du terroir, du patrimoine et du savoir-faire français.
Quel business model les marketplaces doivent adopter pour respecter la législation en vigueur ?

logo sans fond origami marketplace

Quel business model pour le marché Français ?

Définir sa stratégie

Bâtir votre business plan est indispensable avant de vous lancer dans votre création de projet. Tout d’abord, étudiez le marché Français pour ainsi définir au mieux votre stratégie commerciale, de communication et choisir le modèle de rémunération qui sera le plus adapté. Interrogez-vous sur les produits ou les services que vous proposez : quel sont leurs avantages concurrentiels ? Il est important que vous soyez en mesure d’apporter une valeur ajoutée afin de vous démarquer de la concurrence.

Après avoir défini vos produits et/ou services et vos objectifs (estimation du chiffre d’affaires, par exemple), il est essentiel de préciser votre positionnement. Il sera déterminant pour la façon dont vos prospects, clients et concurrents vont percevoir votre marque.
Ensuite, vous pouvez lister les ressources clés dont vous aurez besoin pour mener à bien votre projet. Par exemple, un incubateur comme la French Tech ou des noms de certains business angel peuvent vous aider à obtenir les fonds nécessaires pour le lancement de votre projet.

A la suite de la définition de votre positionnement, il convient de vous pencher sur votre stratégie de marketing et de communication, c’est-à-dire connaître les supports que vous allez utiliser et le dialogue que vous comptez entretenir avec vos clients pour établir une relation de confiance.
Pour établir la relation client qui soit la plus pertinente, définir votre cible avec l’aide de fiches buyer persona devrait vous aider à segmenter au maximum entre les prospects, les clients, les acheteurs, et les prescripteurs.

Puis, vient la question du modèle de financement. Il n’y en a ni bon, ni mauvais ; le tout est de choisir celui qui sera le plus adapté à votre projet. Cela peut être un système de commission sur les ventes, un abonnement mensuel ou encore des frais de listing.

Lire notre livre article sur le sujet : “Comment budgétiser mon projet de marketplace”

Les solutions sur le marché

Si vous avez le projet de créer votre marketplace France, deux solutions logicielle, parmi les plus répandues, s’offrent à vous :

    • La solution Open Source : il s’agit d’un code source ouvert qui permet de modifier le cœur de votre solution en fonction de vos besoins. Si vous disposez de compétences en développement, la solution open source peut-être appropriée pour le lancement de votre marketplace. Néanmoins, cette solution peut s’avérer coûteuse et chronophage selon les projets.
    • La solution SaaS : si vous ne disposez pas de compétences techniques ou que vous préférez tout simplement allouer votre temps à d’autres activités, la solution logicielle SaaS est pensée pour la création de marketplace. Cette solution tire son avantage de son fonctionnement tout-en-un. Aucune maintenance n’est à prévoir, l’intégration est gérée par l’éditeur de logiciel et la prise en main de la plateforme est facile et rapide.

Lire notre livre blanc sur le sujet : “Marketplace, le guide pour démarrer son projet”

logo sans fond origami marketplace

Législation sur la création de marketplace en France

Devenez acteur de l’économie circulaire

Le lundi 10 février 2020, le Président de la République a promulgué la loi n° 2020-105 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. Elle est parue au Journal officiel n° 0035 du 11 février 2020.

Cette loi a pour but de changer en profondeur aussi bien le quotidien des producteurs que des consommateurs et permet de lutter contre le gaspillage de nos ressources en interdisant l’élimination des invendus non alimentaires comme les vêtements ou les produits électroniques. Elle permet d’allonger la durée d’utilisation des produits en leur donnant une seconde vie.
Ainsi, cette loi avantage grandement les marketplaces C2C qui permettent aux consommateurs de revendre leurs vêtements d’occasion, comme c’est notamment le cas sur la plateforme Vinted.

Les retailers sont donc contraints de changer de modèle de production et trouver une solution de recyclage pour leurs invendus. Les marketplaces leur permettent ainsi de trouver une alternative rapidement efficace pour répondre à ces enjeux écologiques.

Quelles lois en vigueur s’appliquent à mon projet ?

Quand vous animez votre marketplace, vous le faites en qualité d’opérateur sur une place de marché française. Cela vous confère le rôle de médiateur entre les vendeurs et les clients dans lequel vous devez être le plus neutre et juste possible. Cependant, de nombreux abus ont eu lieu quant à la gestion des places de marché. C’est pourquoi, en 2019, le Parlement européen, le Conseil de l’Union européenne et la Commission européenne ont rédigé un projet de loi visant à protéger “les entreprises utilisatrices des services d’intermédiations en ligne.”

Concrètement, les réglementations visent à protéger les vendeurs dans un souci d’équité et de transparence. Par conséquent, les marketplaces doivent désormais :

  • effectuer un classement non arbitraire et transparent entre les vendeurs disposant d’une même offre.
  • respecter un délai de 30 jours de préavis pour le déférencement d’un vendeur.
  • respecter un délai de 15 jours quant à la modification des conditions de vente, afin que le vendeur puisse s’adapter à ces changements.

La notion tripartite entre le vendeur, le client et l’opérateur fait partie du fondement même de la marketplace. De ce fait, de nombreux vendeurs craignent des répercussions de la part de la marketplace quand ils ne suivent pas les conditions générales de vente, c’est pourquoi la loi oblige les marketplaces à prévoir un système interne de traitement des litiges.La marketplace héberge sur sa plateforme plusieurs vendeurs qui se font concurrence. Pour éviter qu’un vendeur se trouve en situation de monopole sur la marketplace face aux autres vendeurs, la Fevad livre que les marketplaces respectant le principe de d’équité et de transparence envers tous ses vendeurs disposent d’un avantage différenciant qu’elles peuvent utiliser pour se mettre en avant. En effet, Marc Lolivier, délégué général de la vente à distance (Fevad), confie que “les marketplaces n’exploitant pas les données recueillies pour booster leurs propres ventes peuvent l’utiliser comme avantage différenciant.”

Lire l’article sur le sujet : Actu – équité et transparence, les nouvelles consignes du parlement européen au sujet des marketplaces – Origami Marketplace

logo sans fond origami marketplace

Le choix des prestataires, adaptés aux besoins de vos clients

Quelle solution de paiement pour ma marketplace ?

Pour le succès de votre marketplace, il convient de choisir avec précaution le prestataire de paiement car son tunnel d’achat est bien plus complexe que celui d’un e-commerce classique. Il se fait de manière tripartite entre l’acheteur, le vendeur et l’opérateur de marketplace auprès d’un établissement de paiement en ligne. Les expéditions peuvent être unique ou multiple et le montant du produit ou service est perçu par le vendeur et l’opérateur de marketplace.
Si vous lancez votre marketplace en France, il est judicieux de choisir un prestataire français ou un spécialiste des paiements sur le territoire, porteur de projet.

Lire notre article sur le sujet : “Comment choisir sa solution de paiement (PSP) au lancement d’une marketplace ?”

Quelle solution de transport choisir ?

Choisir une bonne solution de transport est extrêmement important car elle vous permettra de centraliser les envois pour un gain de temps et de fidéliser les clients avec une expérience unique.
Des solutions comme Boxtal ou Sendcloud permettent de centraliser les commandes de vos clients en une seule et même plateforme et de ce fait, leur offrir une livraison opérationnelle.
Ces solutions de transports mettent à disposition des professionnels leur expertise ainsi les opérateurs de marketplace e-procurment facilitent le quotidien de leurs acheteurs et fournisseurs en proposant un renouveau de la classique centrale d’achat.
Ces solutions facilitent également la gestion des retours. Les vendeurs sur marketplace proposent aussi leurs propres solutions de transport. De ce fait, celles-ci sont forcément adaptées au marché si les vendeurs sont français.

 

logo sans fond origami marketplace

Vous connaissez maintenant les bases d’un lancement de marketplace en France, que ce soit pour l’élaboration de votre business model, du mode de financement ou encore des notions juridiques.
Alors que le contexte de la crise sanitaire favorise le modèle économique des places de marché, serez-vous le prochain entrepreneur à lancer votre marketplace ?

VOUS SOUHAITEZ LANCER VOTRE MARKETPLACE ?

Une démonstration vaut mieux qu’un long discours. Découvrez les fonctionnalités Origami Marketplace appliquées à votre projet et projetez-vous dans votre future place de marché.